Améliorer votre rentabilité

Dans le contexte économique actuel, les entreprises doivent plus que jamais faire plus avec moins.
Elles se doivent notamment d’accroître la rentabilité de leurs actifs, c’est-à-dire diminuer les investissements en capital et améliorer la rentabilité.

Améliorer vos profits et votre rentabilité par le bien-être

Au lieu de s’évertuer à déployer des stratégies financières à court terme, pourquoi ne pas s’intéresser à d’autres leviers ?

Les collaborateurs d’une organisation constituent la source principale de production de valeur. Ainsi, le bien-être des salariés de l’entreprise constitue une stratégie simple pour améliorer la rentabilité des actifs. A masse salariale égale, une amélioration du bien-être des salariés peut se traduire par des gains de productivité et donc par une hausse significative des bénéfices nets.

Une amélioration de la rentabilité de 11% en moyenne

Plus les salariés perçoivent que leur employeur instille équité, crédibilité, respect, camaraderie et, dans une moindre mesure, fierté, dans l’entreprise, meilleure est sa rentabilité.
Qu’il s’agisse de femmes ou d’hommes, le constat est le même : le bien-être est associé à une meilleure rentabilité.

Selon la dimension de bien-être considérée, l’amélioration moyenne de la rentabilité s’élève à 11 %, et peut-être comprise entre 7% et 20%.

L’investissement dans le capital humain constitue donc une voie non négligeable d’amélioration de la rentabilité.

Les chiffres font en effet apparaître des effets de levier conséquents. Mais le résultat le plus surprenant est que cet investissement est surtout valorisé aux niveaux hiérarchiques les moins élevés. Ces résultats confirment un concept fondamental de l’échange social, selon lequel ceux qui ont peu valorisent davantage l’augmentation de ce qui leur est octroyé.

En effet, les collaborateurs situés en haut de l’organigramme disposent déjà de conditions avantageuses. Ils apprécieront donc moins que les salariés moins favorisés une amélioration de leur bien-être d’ampleur comparable.
Ce mécanisme peut également s’appliquer à la longévité des employés et ainsi expliquer pourquoi, au-delà de 16 ans passés dans une entreprise, une hausse du bien-être n’augmente plus significativement la rentabilité.
Il s’agit donc, pour les dirigeants, de concentrer leurs efforts sur les collaborateurs qui occupent des postes certes peu élevés dans la hiérarchie de leur entreprise, mais qui n’en constituent pas moins une source fondamentales de production de valeur.

Depuis plus de 20 ans, nous travaillons à l’amélioration des conditions de travail et de la rentabilité, contactez nous!